La prévoté, Restaurant gourmand à Gray
RÉSERVER UNE TABLE : 03 84 31 39 97 / mail
slide-interne-0c60db

Le lieu

Notre restaurant est installé dans le bel hôtel particulier du XVI  siécle, reflétant toute la puissance de Simon Gauthiot d’Ancier, prévôt de l’empereur Charles Quint, dont la devise en latin orne toujours le fronton  sur la rue : « SPES MEA DEUS » que l’on peut traduire par « Tout est bien advienne »  ou par « Espère quand même » ou même «Dieu est mon espérance ». On retrouve également cette devise inscrite sur une maison à Champlitte et sur plusieurs autres frontons de familles locales.

Cet hôtel  particulier, sans doute le plus vieux de Gray, abrite  toujours derrière sa cour, une ingénieuse  et presque unique curiosité architecturale dans  « la tour Saint Pierre Fourier » : un escalier de chêne logé dans un cylindre du même bois pivotant sur un axe pour donner accès à une pièce dérobée, au cas où il fallait se cacher à la hâte d’un ennemi.
Cet escalier dérobé, constitué d’une vis en bois de 28 marches autour d’un noyau polygonal, est enfermé dans un cylindre de chêne de 6.4m de haut et de 1.5 m de diamètre, tournant sur lui-même grâce à deux pivots en fer et semble constituer le seul exemplaire français encore en place tel que décrit en 1627 dans le traité de charpenterie de Mathurin Jousse.

Si l’on en croit la tradition orale, c’est d’ailleurs dans cette modeste cellule, tout en haut de la « tour » que le curé de Mattaincourt aurait trouvé refuge, pourchassé par les hommes de main de Louis XIII et de Richelieu, parce qu’il avait osé rester fidèle au duché de Lorraine.

Mais plus qu’au nom de Simon Gauthiot d’Ancier, ce cabinet est finalement plus associé à celui de Saint Pierre Fourier, grand méditant, qui mourut à Gray en 1640 et qui y avait séjourné quelques mois à son arrivée en 1636.

Sur la façade sur cour (donnant sur une belle terrasse ombragée), flanquée de deux tours d’escalier en vis, se lisent les deux étapes de la construction : la première située en  partie droite, comporte jusqu’au premier étage des baies fin XVe avec la seconde située au deuxième étage (partie située sous le porche et la tour d’escalier gauche), datant de la reconstruction entreprise par Simon Gauthiot d’Ancier entre 1538 et 1548 à laquelle le maître maçon graylois Pierre Arnoux aurait participé. Il faut aussi admirer la magnifique porte de chêne (datant de 1538) à l’entrée de la tour.
L’introduction de deux frontons, l’un cintré, l’autre triangulaire, constituait à l’époque une vraie nouveauté car ce motif décoratif ne se répandra dans l’architecture en Franche-Comté que dans la deuxième moitié du XVIème siècle.

Un portique du XVIème disparut au XXème siècle, orné de deux médaillons en marbre d’empereurs romains qui décorent maintenant une maison située face à l’hôtel de ville. Deux bustes en terre cuite installés dans deux niches subsistaient également, conservés pour l’un au musée Baron-Martin, représentant Simon Gauthiot d’Ancier, attribué au sculpteur dolois Claude Arnoux dit « Lulier » (fils du maçon Pierre Arnoux) et l’autre représentant Catherine du Vernois sa femme.

Informations & Réservations


POUR RÉSERVER OU POUR VOS ÉVÈNEMENTS À PERSONNALISER,
contactez-nous par téléphone au  03 84 31 39 97 ou par e-mail

La Prévôté vous accueille du mardi au samedi : 12h-13h30 / 19h-21h30.
Fermé le dimanche (sauf réservation à partir de 10 pers.) - Fermé le lundi.

LA PRÉVOTÉ
6 rue du Marché - 70100 GRAY
03 84 31 39 97